Acquérir sa résidence principale

Que vous fassiez construire, achetiez un logement neuf ou ancien (avec ou sans travaux), plusieurs aides nationales existent, qui peuvent parfois se cumuler. Ci-dessous les principaux dispositifs existants.

Aides financières pour acquerir sa residence principale

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ)

Le prêt à taux zéro (PTZ) vous permet de financer une partie de l’achat ou de la construction de votre future résidence principale. Pour y avoir droit, il ne faut pas dépasser un montant de revenus maximum. La plupart du temps, il ne faut pas non plus avoir été propriétaire de son domicile durant les 2 années précédant le prêt. Le montant du PTZ accordé dépend de la zone où se situe votre futur logement. Il est possible de le compléter avec un ou plusieurs autres prêts.

Pour en savoir plus.

Le Prêt Conventionné(PC) et le Prêt d’Accession Sociale (PAS)

Le Prêt Conventionné est un prêt principal pour l’acquisition d’une résidence principale. Destiné au propriétaire qui souhaite faire des travaux dans sa résidence principale ou à toute personne qui veut devenir propriétaire de sa résidence principale (en l’achetant ou en la faisant construire), il est accordé sans conditions de ressources. Le taux d’intérêt du prêt est plafonné. Il est possible d’obtenir ce prêt auprès des établissements financiers (exemple : banque) ayant passé une convention avec l’État.

Pour en savoir plus.

Le prêt d’accession sociale (PAS) est un prêt immobilier accordé aux personnes ayant des revenus modestes. Le PAS doit servir à devenir propriétaire de sa résidence principale (en l’achetant ou en la faisant construire) ou à aider le propriétaire à faire des travaux dans sa résidence principale. Pour y avoir droit, il faut remplir des conditions de ressources, fixées en fonction de la localisation du logement concerné et du nombre d’occupants. Le taux d’intérêt du PAS est plafonné.

Pour en savoir plus.

Le Prêt d’Epargne Logement

Le Prêt d’épargne logement est un prêt complémentaire accordé après une phase d’épargne d’une durée minimale (4 ans).

Il existe deux produits d’épargne : le Plan d’Epargne Logement (PEL) et le Compte d’Epargne Logement (CEL). Compte tenu des montants plafonds d’épargne, le PEL, qui ouvre droit à une prime de l’Etat, est plus adapté aux acquisitions de logements et le CEL est plus adapté aux gros travaux.

Le Prêt d’épargne logement finance l’achat d’un logement neuf ou ancien ainsi que, le cas échéant, les travaux d’amélioration (à l’exception des travaux de menu entretien).

Son montant, (d’un maximum de 92 000€) sa durée (de 2 à 15 ans) et son taux varient selon l’épargne réalisée et la date de souscription du produit d’épargne. La prime est conditionnée à la souscription d’un prêt d’au moins 5 000€ (dans les 5 ans suivant l’échéance du terme du PEL). Cette prime peut être majorée selon le niveau de performance énergétique du bien construit ou acquis.

Plus d’informations en cliquant ici

Le Prêt d’Action Logement

Un prêt “Accession” peut être accordé par Action Logement pour la construction ou l’acquisition d’un logement sans travaux.

Pour en savoir plus cliquez ici.