Accueil / Métiers du bâtiment / Les métiers du bâtiment / Métier Plâtrier - Plaquiste (métiers du plâtre)
/ Je suis perdu !

Métier Plâtrier - Plaquiste (métiers du plâtre)

Le métier de plâtrier-plaquiste a beaucoup évolué ces dernières années, notamment par le développement des produits secs (carreaux et plaques de plâtre). Pour certaines tâches, la dextérité d’un plâtrier est alors particulièrement recherchée. Gypse, staff et stuc permettent également aux plâtriers de participer à la restauration ou à l’exécution d’éléments décoratifs.

Un rôle-clé – Une fois le gros œuvre achevé, le plâtrier-plaquiste monte les cloisons et éventuellement les escaliers, réalise les plafonds en plaques de plâtre ou briques. Il peut également aménager, restaurer, décorer (enduits, éléments de décors) et isoler les différents locaux ou pièces.

Des prestations variées –Outre les travaux de plâtre traditionnels, les artisans plâtriers  assemblent des plaques de plâtre par vissage sur ossature métallique ou en bois, ou par collage. Ils utilisent également des matériaux nouveaux comme les cloisons alvéolaires, métalliques ou en bois. Au stade de finition, ils donnent un aspect lisse aux surfaces brutes pour faciliter le travail des peintres.

Des domaines variés - Les artisans plâtriers  travaillent dans des entreprises spécialisées dans l’aménagement, la restauration, la décoration et l’isolation. Ils interviennent sur et dans des maisons neuves ou en rénovation mais aussi des immeubles collectifs, bureaux, commerces, bâtiments publics …

Un métier évolutif
– Le métier de plâtrier-plaquiste participe de plus en plus à la performance énergétique des logements et bâtiments, en intégrant aux parois une isolation thermique et parfois thermo-acoustique. En outre, le plâtre étant ignifuge, il est utilisé pour la protection au feu. En se spécialisant, le plâtrier-plaquiste peut devenir un « staffeur-ornemaniste », c’est-à-dire décorateur. Ces compétences lui permettent alors de réaliser alors des corniches, moulures, rosaces, cheminées, …, et de restaurer des éléments de décor sur site. Le staff lui donne la possibilité de concevoir des motifs, volumes et formes décoratifs, le plus souvent moulés en atelier et ensuite mis en œuvre et assemblés sur place. Au moyen de stucs, enduits décoratifs, ils imitent le marbre ou la pierre.

Conditions et environnement de travail

Le plâtrier travaille principalement à l’intérieur des bâtiments, seul ou au seind’équipes et se déplace au rythme des chantiers. Il intervient sur et dans desmaisons neuves ou en rénovation mais aussi des immeubles collectifs, bureaux,commerces, bâtiments publics…

Les qualités et aptitudes attendues

  • Soigneux et précis
  • Sens de la méthode
  • Aptitude à interpréter un plan

Perspectives professionnelles

  • Possibilité de se spécialiser dans les activités suivantes : staffeur-ornemaniste(corniches, moulures, rosaces, cheminées…), monteur en isolation et correctionacoustique…
  • Chef d’équipe après une expérience confirmée ou une formation
  • Chef d’entreprise Plâtrier après quelques années d’expérience et une formationen gestion et pilotage d’entreprise – Cf. Fiche Chef d’entreprise
  • Métiers voisins : Peintre, Staffeur stucateur, Spécialiste en isolation

Devenir Plâtrier - Plaquiste

Après la 3e de collège

  • CAP Plâtrier - Plaquiste / CAP Staffeurornemaniste
  • Mention complémentaire Plaquiste• Brevet professionnel Plâtrerie et plaque
  • Bac professionnel Aménagement /Finition
  • Mention complémentaire : Peinturedécoration
  • Brevet des métiers d’art Volumes :Staff et matériaux associés(ouvert au CAP staffeur-ornemaniste)

Après le baccalauréat

  • BTS Aménagement finition

En formation professionnelle à l’AFPA (titres professionnels)

1er niveau de qualification

  • Plâtrier / Plaquiste

Niveau supérieur de qualification

  • Chef d’équipe aménagement finitions
  • Conducteur de travaux aménagement finition

Témoignage

Tristan Lale Castain, jeune compagnon plâtrier-plaquiste dans l’entreprise Morales

Pourquoi avoir opté pour le métier de plâtrier-plaquiste ?

TLC : Le métier de plâtrier et plaquiste présente pour moi l’intérêt de pouvoir allier technique et décoration. Quand je travaille chez un client, j’ai l’impression de participer à la décoration de sa maison. Ce métier a aussi pour avantage d’être physique mais pas trop, il demande surtout de la dextérité, et de se pratiquer à l’intérieur.

Avez-vous l’impression que ce métier est évolutif ?

TLC : Les chantiers me permettent de travailler des pratiques différentes : plaques de plâtre, le plâtre lui-même, enduit, staff, petit mortier …, et j’apprécie cette diversité. Par ailleurs, l’éco-conception nous oblige à nous intéresser aux matériaux et produits écologiques. J’assiste régulièrement à des réunions sur ce sujet, lis des témoignages … car nous avons de plus en plus à en tenir compte. Cela devient une demande des clients.

Comment voyez-vous votre avenir professionnel ?

TLC : Après avoir été pendant 2 ans en apprentissage, j’ai entamé mon Tour de France en tant que futur Compagnon, et je vais passer mon brevet professionnel. Lorsque je quitterai l’entreprise Morales après un an d’activité, je continuerai mon Tour de France pendant sans doute 2 ans (Paris, Tours, Angers), puis travaillerai en tant que salarié pendant 4 ou 5 ans, J’espère bien ensuite me mettre à mon compte et développer une entreprise, qui deviendra si possible à terme importante.

Pour en savoir plus : www.artisanat.info