Métier Electricien

Le métier d’électricien présente pour intérêt de pouvoir diversifier ses activités ou, au contraire, se spécialiser sur un domaine très pointu. En effet, l’informatique, le multimédia, les télécommunications mais aussi les alarmes, les automatismes, la domotique, le photovoltaïque …, sont autant de secteurs qui requièrent les compétences des électriciens.

Un rôle-clé – Le métier de base d’un électricien, qui revêt beaucoup d’importance pour le confort et la sécurité de tout occupant, est la mise en œuvre, la mise en service, l’entretien et le dépannage des installations, réseaux et équipements électriques. Il doit notamment tenir compte de toutes les strictes normes de sécurité.

Des prestations variées – En se basant sur des plans et schémas de montage, l’électricien détermine l’emplacement de tous les éléments de l’installation, pose les tableaux électriques, les supports, les prises, tire les câbles, les fils, …. L’installation réalisée, il a la responsabilité de contrôler sa pleine sécurité avant de la mettre sous tension. L’électricien installe également les équipements d’éclairage, chauffage électrique, climatisation, antenne, photovoltaïque, alarme et surveillance …. Il assure ensuite l’entretien et la maintenance de ces installations.

Des domaines variés – L’artisan électricien travaille principalement dans l’habitat mais il peut aussi être amené à exercer ses compétences pour des bureaux, commerces, usines, production d’énergie ….

Un métier évolutif – Les logements deviennent de plus en plus, à la fois, confortables et économes en énergie. L’électricien conseille ses clients sur les produits nouveaux, leur usage et gestion pour économiser de l’énergie, les modernisations ou rénovations à envisager …. Les logements deviennent également de plus en plus « intelligents » et « communicants » : automatismes, domotique, télégestion et télésurveillance …. Le logement de demain est également du ressort de l’électricien, tant du niveau du conseil que de l’installation elle-même.

Formation

Les qualités attendues d’un électricien :

  • Avoir le goût du calcul et de la physique.
  • Etre patient, précis et prudent pour respecter strictement les règles de sécurité.
  • Avoir de la méthode et être adroit manuellement
  • Aimer travailler en équipe
  • Savoir coordonner ses activités avec les autres corps de  métiers.
  • Posséder une bonne vision des couleurs pour distinguer les différents fils électriques lors des branchements.
  • Etre capable de réaliser des diagnostics.

L’éventail des formations pour devenir artisan électricien

Diplômes de l’Education Nationale

Niveau V

  • CAP Préparation et réalisation d’ouvrages électriques

Niveau IV

  • Brevet Professionnel installations et équipements électriques
  • Bac Professionnel électrotechnique, énergie, équipements communicants
  • Bac technologique sciences et technologies industrielles génie électronique

Niveau III

  • BTS électrotechnique
  • BTS domotique

Titres des chambres des métiers

Niveau IV

  • Brevet de maîtrise électricien d’équipement

Titres du ministère de l’emploi, délivrés par l’AFPA

Niveau V

  • Titre électricien d’équipement
  • Titre installateur antenniste

Niveau IV

  • Technicien ou technicienne d’équipement en électricité.

Les évolutions possible pour un artisan électricien :

  • Ouvrier électricien
  • Technicien
  • Chef d’équipe
  • Commercial
  • Dessinateur
  • Conducteur de travaux
  • Responsable des études
  • Chef d’entreprise artisanale
  • Formateur

Témoignage

Anthony Bettoni, électricien salarié de l’entreprise B.L.E.

Pourquoi avoir suivi les traces de votre père en choisissant le métier d’électricien ?

AB : En voyant travailler mon père, j’ai appris à connaître ce métier et à l’apprécier. J’ai passé un BEP en 2008 et je viens d’obtenir mon Bac Pro. Je vais donc vraiment commencer en tant que salarié dans l’entreprise. Et puis travailler avec mon père est une idée qui me plaît.

Quelles sont les prestations que vous préférez ?

AB : Le métier d’électricien a pour intérêt de pouvoir réaliser beaucoup de choses différentes, du tableau électrique aux nouvelles technologies (photovoltaïque, automatismes, éclairage …). Les normes évoluent beaucoup et le métier aussi. Les gens ont besoin d’être conseillés, même s’ils n’admettent pas toujours le danger de leur installation électrique. C’est un aspect du métier, donner des conseils, sensibiliser, qui m’intéresse également.

Comment voyez-vous votre avenir professionnel ?

AB : Je vais régulièrement chercher à approfondir mes connaissances, à me tenir au courant des évolutions et élargir mes compétences. Par exemple, actuellement savoir proposer et installer du photovoltaïque permet d’aller sur un nouveau marché. Et puis, à terme, j’espère bien reprendre et diriger l’entreprise familiale.

Pour en savoir plus : www.artisanat.info