Métier Charpentier

Le métier de charpentier possède une spécificité qui se fait rare : il offre la possibilité à une même personne de concevoir, fabriquer et mettre en situation son œuvre. Et ce en utilisant une matière première « noble » et agréable au toucher : le bois. Cette particularité réclame de la part d'un charpentier une grande polyvalence, ce qui fait la richesse de la formation puis l'intérêt du métier.

Un rôle-clé – Le charpentier réalise la structure d’un bâtiment, c’est-à-dire ses éléments porteurs : plancher charpente et ossature bois sans lequels celui-ci ne peut prétendre à se stabiliser. Seul un charpentier peut concevoir des charpentes sur mesure. Il peut également réaliser des escaliers, planchers, ossatures bois, coffrages, combles habitables, étaiements.

Des prestations variées – A partir de plans, le charpentier trace l’épure (l’ouvrage en grandeur nature) ou réalise des dessins assistés par ordinateur (DAO) et des calculs de charpente par logiciel. Il sélectionne dans le respect de la réglementation, le bois le mieux approprié : provenance, essence, dureté, résistance, classe de risque… Il façonne les pièces en atelier. Il réalise ensuite sur chantier le levage et le montage des différents éléments de la charpente ainsi que son habillage et son isolation si besoin (lambris, panneaux sous toiture…). A côté du bois, il est amené à utiliser des matériaux composites.

Zoom sur le développement durable – Les constructions bois sont appelées à un grand avenir dans le cadre de l’écoconstruction et de la performance énergétique. Le charpentier devra maîtriser la coordination des autres corps d’état et une mise en oeuvre rigoureuse du bois : isolation, étanchéité, perméabilité, acoustique et antisismique.

Conditions et environnement de travail

Le charpentier travaille à la conception du bureau, en production à l’atelier ou sur chantier. Certaines activités se pratiquent manuellement mais beaucoup sont mécanisées et automatisées. Il intervient sur différents types de construction : chalets, maisons, bâtiments, mobiliers urbains (bancs…). Il travaille en équipe et se doit de respecter avec rigueur les règles de sécurité.

Les qualités et aptitudes attendues

  • Sens de l’espace - goût du calcul
  • Aptitude au travail en hauteur
  • Aptitude à réaliser un plan ou un dessin
  • Aptitudes informatiques
  • Précision et habileté

Perspectives professionnelles

  • Possibilité de se spécialiser tant pour les particuliers que les collectiités, dans la construction à ossature bois ou la restauration du patrimoine
  • Chef d’atelier ou chef d’équipe après une expérience confirmée en fabrication ou en levage/installation ou après une formation
  • Chef d’entreprise Charpentier après quelques années d’expérience et une formation en gestion et pilotage d’entreprise.
  • Métiers voisins : Constructeur bois, Coffreur, Menuisier agenceur, Couvreur

Devenir Charpentier

Après la 3ème de collège

  • CAP Charpentier bois / CAP Constructeur bois
  • Brevet professionnel Charpentier
  • Bac professionnel Technicien constructeur bois
  • Bac professionnel Technicien de fabrication bois et matériaux associés
  • Bac professionnel Technicien de scierie
  • Bac professionnel intervention sur le patrimoine bâti : charpentier
  • Bac technologique Sciences et Technologies Industrielles (STI) - spécialité génie mécanique - option bois et matériaux associés

Après le baccalauréat

  • BTS Systèmes constructifs bois et habitat / BTS Charpente couverture
  • BTS Développement et réalisation bois
  • BTS Technico-commercial option bois et dérivés
  • Licence pro Bois et ameublement, Gestion des entreprises de la Filière Bois commerce du bois

En formation professionnelle à l’AFPA (titres professionnels) :

1er niveau de qualification

  • Charpentier bois (option maison à ossature bois, option couverture, option escalier)
  • Monteur en construction bois

Niveau supérieur de qualification

  • Technicien métreur en charpente bois et couverture
  • Technicien études en construction bois

Témoignage

Benjamin De Silva, aspirant charpentier des Compagnons du Devoir

Pourquoi avoir choisi le métier de charpentier ?

B.D.S. : Mon père est restaurateur de meubles anciens (18ème siècle) et, jeune, j’avais l’opportunité de travailler avec lui pendant les vacances. J’ai appris alors à toucher et aimer le bois ; comme disent les Compagnons « aime la matière et la matière t’aimera ».  De ce fait, j’ai opté pour un métier lié au bois mais plutôt dans la construction, notamment parce qu’à l’origine je voulais devenir ingénieur. La charpente est un ouvrage symbolique, une maison prend forme uniquement à partir du moment où elle est dotée d’une charpente. L’ouvrage que nous réalisons est apparent et structurant.

Quel parcours avez-vous suivi au niveau de la formation ?

B.D.S. : De nationalité allemande, j’ai fait ma scolarité au lycée franco-allemand de Saarbrücken, où seul le contrôle continu sanctionne les études. Par conséquent, lorsque je suis arrivé en France, au niveau de la 1ère, je n’avais pas d’examen officiel validant mon niveau d’études. Je suis reparti en arrière, ai passé mon BEPC au collège, puis suis entré au CFA de l’Association des Compagnons du Devoir à Nancy et ai passé mon CAP en 2008. J’ai ensuite commencé mon Tour de France (Tours, Lille, Montbéliard) et en ce moment je suis à Cholet dans l’entreprise Guérin-Bremaud.

Comment envisagez-vous votre avenir ?

B.D.S. : J’ai gardé l’envie de devenir ingénieur et d’intégrer à terme un bureau d’études. Dans tous les cas, je pense que dans une dizaine d’années, je souhaiterais faire autre chose que du chantier. Cependant, on ne passe pas comme cela du chantier au bureau d’études, surtout en la période actuelle. J’ai confiance dans les Compagnons pour m’orienter et me faire accéder à des stages, en contrat de professionnalisation, qui me feront progresser dans ce sens. Je passerai mon Brevet Professionnel et j’espère bien ainsi concrétiser mon rêve !

Pour en savoir plus : www.artisanat.info